SCPI : Comment se rémunère-t-elle ?

scpi comment remunere
Rémunération des SCPI

Une SCPI est un véhicule de placement collectif qui collecte des fonds provenant d’investisseurs particuliers, dans le but d’acquérir et de gérer un patrimoine immobilier. Les épargnants, en contrepartie de cet investissement, obtiennent une rémunération. Cette rémunération peut prendre différentes formes, selon le type de SCPI. Certaines permettent de créer des compléments de revenus réguliers, d’autres de capitaliser l’imposition. Ainsi, nous allons voir dans cet article comment se rémunère une SCPI.

Rémunération des SCPI

Les SCPI se distinguent les unes des autres en fonction de leur domaine d’intervention, du type de biens qui compose leur parc immobilier, leurs zones d’investissement et leur régime fiscal. Ainsi, on peut identifier deux grandes familles de SCPI :

  • Les SCPI de rendement : leur parc immobilier est principalement constitué de locaux commerciaux, bureaux, entrepôts et grandes surfaces.
  • Les SCPI fiscales : elles sont exclusivement composées de biens résidentiels.

La rémunération d’une SCPI dépend également de la méthode d’investissement de l’épargnant. En effet, il existe 4 possibilités pour investir en SCPI : L’acquisition au comptant, à crédit, en démembrement et en assurance vie.

SCPI de rendements

Lorsqu’un investisseur acquiert des parts d’une SCPI de rendement, son objectif est d’obtenir un rendement régulier. La rémunération commence après une période de carence initiale, généralement de 3 mois. Les SCPI de rendement se rémunèrent ainsi via des dividendes distribués de façon trimestrielle, dont le montant est déterminé au prorata du nombre de parts détenues.

SCPI fiscales

Les SCPI fiscales se rémunèrent également via des dividendes, mais les revenus générés sont plus faibles que ceux des SCPI de rendement. L’objectif principal des SCPI fiscales est de permettre aux investisseurs de bénéficier de réductions et d’avantages fiscaux, grâce aux dispositifs auxquels elles sont éligibles : Pinel, Malraux et déficit foncier.

SCPI Pinel

Elles permettent de bénéficier jusqu’à 63 000€ de réductions d’impôts sur 12 ans, dans la limite de 300 000€ et 5 500€/m². L’investisseur perçoit des revenus réguliers et capitalise son imposition selon la loi Pinel.

SCPI Malraux

La réduction d’impôt obtenue par les SCPI Malraux oscille autour de 18% du montant total de l’investissement. Elle est plafonnée à 100 000€ de travaux éligibles, soit 30 000€ de réduction d’impôt maximale.

SCPI déficit foncier

Pour un investisseur fortement imposé, la SCPI déficit foncier permet de déduire le montant des travaux qu’elle effectue des revenus fonciers perçus, dans la limite de 10 700€ par an.

Le cas particulier de l’investissement en démembrement

Il est possible de séparer l’usufruit et la nue-propriété d’une part de SCPI. Ainsi, deux investisseurs, dont les objectifs divergent, sont liés par un contrat où ils se partagent les droits de propriété des parts de la SCPI pour une durée fixe.

Le nu-propriétaire en SCPI est rémunéré différemment de l’usufruitier. En effet, ce dernier ne bénéficie d’aucun revenu durant la période définie par le contrat, mais ne supporte aucune charge. L’avantage de cet investissement est la diminution d’impôts issus des autres revenus immobiliers et du patrimoine taxé à l’IFI. Au terme du contrat, le nu-propriétaire récupère la pleine propriété du bien et peut ainsi commencer à percevoir la totalité des revenus. La rémunération s’effectue donc par plus-value.

Auteur : Julie

Experte en économies, jeux concours, bons plans ou encore soldes et Black Friday. Faites des économies en découvrant mes publications.