TotalEnergies : des réductions massives des carburants en prévision!

TotalEnergies réductions massives carburant
TotalEnergies : des réductions massives des carburants

Alors que le projet de loi visant à octroyer une prime carburant pour les rouleurs les plus fréquents semble ne plus être de l’ordre de l’actualité, la remise actuelle mise en place par le gouvernement devrait connaître une augmentation dans les prochaines semaines. Ce dernier s’apprêtait à la supprimer progressivement, mais les groupes d’opposition, notamment NUPES, ont insisté pour que cette remise soit prolongée et augmentée. En parallèle, le groupe TotalEnergies s’apprête à lancer des réductions massives des carburants.

Une réduction du prix du carburant à partir du 1er septembre 2022

Du 1er septembre au 1er novembre, vous pourrez bénéficier d’une remise de 20 centimes au litre dans toutes les stations TotalEnergies de France. Une bonne nouvelle pour les automobilistes, alors que le chèque carburant qui devait être mis en place, ne verra finalement pas le jour.  Bien entendu, cette remise s’ajoute à celle mise en place au préalable par le gouvernement, portant la réduction totale du prix des carburants au litre à 38 centimes.
Cela représente environ 15 euros d’économies sur un plein de 40 litres. Cette remise massive est valable dès le premier litre acheté et n’est pas encadrée par un plafond.

À partir du 1er novembre, cette remise sera divisée par deux, pour finalement disparaître le 31 décembre.

Pourquoi TotalEnergies met en place une remise ?

Si le groupe TotalEnergies, un des leaders mondiaux du marché du carburant, a décidé de mettre en place cette remise, elle ne le fait pas de son propre chef. En effet, les parlementaires de l’opposition accusent Total de réaliser des superprofits en exploitant la hausse du prix de l’énergie. Il est vrai que l’entreprise française enregistre actuellement sa meilleure performance depuis sa création.

Les revenus enregistrés par Total en 2021 s’élèvent à 184,7 milliards de dollars, pour 16 milliards de bénéfices nets (environ 13,5 milliards d’euros). Alors que l’automobiliste moyen subit des prix à la pompe supérieurs à 2€, les élus estiment que ces superprofits devraient être d’avantages taxés. Ainsi, pour éviter une telle mesure, un accord a été conclu pour que le prix du carburant impacte moins les finances des Français, permettant à TotalEnergies d’éviter temporairement une taxe supplémentaire.

Auteur : Julie

Maman d'une petite fille, j'écris sur des sujets liés à la grande distribution, la finance, l'économie et l'investissement.