Chèque énergie : Total verse deux primes

chèque énergie
Total chèque énergie

L’une des conséquences directes de la guerre en Ukraine, c’est l’augmentation des prix du gaz et de l’essence. À titre d’exemple, le prix du mégawattheure du gaz a atteint le record historique de 345 euros dans la journée du 08 mars. Pour aider les ménages à supporter cette inflation, l’État Français prévoit une nouvelle aide pour les prochains jours. Pour sa part, la compagnie énergétique Total veut donner un coup de pouce à ses clients en situation de précarité énergétique. Quel montant pour ces primes ? Qui peut en profiter ?

Quel montant pour le chèque énergie de Total ?

En tout, Total verse deux primes à ses clients. Premièrement, la compagnie donne un chèque gaz de 100 euros à 200 000 usagers, même s’ils ont déjà reçu le chèque énergie de l’État offert en 2021. Cette aide sera sous la forme d’une remise sur la facture de gaz des clients.

La seconde aide prend la forme d’une remise de 5 euros sur un plein de 50 litres d’essence. Ce chèque énergie est censé prendre fin le 31 mars 2022.

Qui peut prétendre à la prime Total ?

La prime de la compagnie Total s’adresse aux personnes ayant touché le chèque énergie du gouvernement. Sont alors concernés, les foyers avec un revenu fiscal de référence inférieur à 10 800 euros par Unité de Consommation.

La remise sur le prix du gaz sera déduite de votre prochaine facture Total. En ce qui concerne l’aide sur le prix du carburant, elle est offerte à tous les habitants des communes avec une population de moins de 6 000 habitants. Attention, le groupe Total doit disposer d’une implantation dans votre commune pour que vous soyez éligible. Concrètement, 1 150 stations-services situées en zones rurales participent à cette aide.

Rappelons que le chèque énergie peut atteindre 277 euros selon votre situation fiscale et la composition de votre foyer et que son envoi est automatique.

Auteur : Laura

Ancienne étudiante en journalisme, Laura est partie vivre ses premières expériences dans le monde des relations presse et du digital. Aujourd'hui, elle est un membre actif de Magazine-economie en proposant