octobre 23, 2019
BANQUE

Tout sur le rachat de crédit

rachat de credit

Tout sur le rachat de crédit

Le principe de cette opération est la suivante : les différents emprunts en cours d’une personne sont réunis en un
seul bloc et le remboursement de l’ensemble se fait une seule fois tous les mois. Le rachat de crédit peut se faire
dans un établissement de crédit ou dans une banque. Grâce à cette opération, l’emprunteur ne paie qu’une seule
mensualité d’un montant moindre tous les mois, car ses emprunts regroupés en un seul crédit ont été étalés sur une
plus longue durée.

Tout le monde qui veut mettre de l’ordre dans sa trésorerie, quel que soit son métier, peut demander le rachat de
crédit. Comme cela, l’emprunteur évite le risque de fichage à la Banque de France.

Quand est-il possible de demander un rachat de crédit ?

Dans le rachat de crédit, les emprunts de la personne concernée sont regroupés en un seul et dans une seule banque.
Comme la durée de remboursement s’étale un peu plus, le montant de la mensualité à payer par mois devient donc plus
léger, et la gestion de l’emprunt est plus facile à gérer. Cette opération est donc avantageuse pour l’acheteur sur
plusieurs points, et l’achat de crédit devient intéressant dès lors qu’il rencontre des difficultés à honorer ses
nombreux emprunts.

rachat de credit

Regroupement de crédit immobilier

Lors d’un remboursement d’un prêt immobilier, l’emprunteur peut trouver des taux d’intérêt bien plus bas que celui
pratiqué sur son emprunt. Le rachat de crédit devient alors intéressant, car l’opération va lui permettre de payer
de moindres taux d’intérêt et de raccourcir la durée de remboursement de son crédit.
Il se peut aussi que le rachat de crédit réduise les mensualités de l’emprunteur. Mais pour que l’opération puisse
être avantageuse, l’emprunteur doit considérer les points suivants sur le nouveau taux d’intérêt :

  • Si le remboursement du crédit immobilier n’est que dans son premier tiers, la différence entre le nouveau taux
    d’intérêt et le taux initial doit être d’un point au moins.
  • Cette différence doit être d’au moins deux points si le crédit est déjà remboursé à ses 2/3. Après,
    l’emprunteur peut rembourser son crédit durant 5 à 30 ans.

Regroupement de crédit à la consommation

Le crédit affecté ou renouvelable, le crédit auto, le crédit personnel ou le crédit non affecté, donc tous les
crédits de l’emprunteur peuvent être regroupés dans le rachat de crédit à la consommation.
Ainsi, si l’emprunteur a souscrit à un crédit auto qu’il doit rembourser sur 4 années, et en parallèle un crédit
pour l’achat d’équipements immobiliers dont le remboursement s’étale sur deux ans, en plus d’un autre crédit pour
projet personnel remboursable sur une année, il peut demander que deux ou trois de ces crédits soient regroupés en
un seul.

La banque dans laquelle l’emprunteur a sollicité l’opération de rachat de crédit va donc racheter tous les crédits
de l’emprunteur souscrits auprès des anciens organismes financiers.
Généralement, les établissements de crédit qui accordent un prêt à la consommation appliquent un taux d’intérêt
plus élevé en fonction des risques qu’ils prennent. Le rachat de crédit devient alors avantageux pour l’emprunteur
qui bénéficiera d’un taux d’intérêt jusqu’à trois fois moindre qu’un taux appliqué aux crédits revolving.

Rachat de crédit auto

Tous les crédits auto sont concernés dans cette opération, qu’ils aient été conclus auprès d’un établissement
spécialisé, d’une banque ou même d’un concessionnaire auto.
Comme pour tous les autres types de rachat de crédit, celui-ci est intéressant pour l’emprunteur, car il lui fera
bénéficier de mensualités plus légères sur une durée de remboursement plus longue. Le suivi du crédit se fera aussi
plus facilement.

Et spécialement pour ce type de rachat de crédit, si jamais la voiture concernée par le rachat de crédit subit un
vol ou une détérioration, l’assurance qui accompagne le prêt peut aider l’emprunteur durant son remboursement.

Regroupement de crédit en cas de surendettement

En cas de demande de rachat de crédit qui n’a pas abouti, alors que l’emprunteur est surendetté et éprouve de
réelles difficultés à faire face à ses mensualités, la personne concernée peut aller à la Commission de
surendettement afin de demander un rachat de crédit surendettement.
La Banque de France va alors étudier gratuitement le dossier de l’emprunteur afin de lui proposer des solutions
adéquates pour sortir du surendettement.

Rachat de crédit : comment l’effectuer ?

Le rachat de crédit peut être fait au sein même de la banque actuelle de l’emprunteur, mais cela peut ne pas être
intéressant si les autres établissements financiers pratiquent de meilleurs taux. Il faut donc chercher un
établissement qui propose cette opération avec des taux plus bas. Cette recherche peut être difficile à faire, car
chaque établissement financier peut pratiquer le taux avec des frais et d’autres modalités qui lui conviennent.
L’emprunteur peut recourir aux comparateurs en ligne pour trouver l’offre qui lui correspond.
Pour mettre toutes les chances de son côté, il peut aussi passer par un courtier moyennant le paiement de ses
services.

credit rachat

Voici les pièces requises pour une demande de rachat de crédit :

  • Pièce prouvant l’état civil du demandeur.
  • Pièces qui justifient ses revenus : bulletin de salaire, avis d’imposition, etc.
  • Relevés bancaires.
  • Tableaux d’amortissement des crédits en cours.
  • Titre de propriété.
  • Estimation de la valeur du bien immobilier

Le rachat de crédit est considéré par les établissements financiers comme étant une demande de prêt. Ainsi, le
dossier de chaque demandeur est étudié pour juger de sa solvabilité et sa capacité de remboursement. Les banques
préfèrent donc être prudentes même si les mensualités sont moindres.

Les inconvénients du rachat de crédit

Le rachat de crédit fait bénéficier à l’emprunteur plusieurs avantages. Mais il faut savoir que cette opération
comporte également des inconvénients. En effet, il se peut que le rachat de crédit engendre des frais
supplémentaires qui sont :

  • L’assurance pour accompagner le crédit : assurance obligatoire couvrant les garanties décès, invalidité, mais
    aussi incapacité de travail.
  • Les frais bancaires.
  • Les frais du courtier si le demandeur est passé par ce professionnel.
  • La garantie bancaire s’il y en a.

Par ailleurs, comme les crédits sont regroupés et que le remboursement s’étale sur une période plus longue, le
montant total à rembourser devient plus important par rapport au montant initial des prêts. La différence peut même
aller jusqu’à plusieurs milliers d’Euros selon le montant des crédits rachetés et le taux pratiqué.
Comme dans tous les crédits, l’emprunteur peut opter pour un taux fixe ou un taux variable. S’il choisit le taux
fixe, les mensualités seront les mêmes jusqu’à la fin du remboursement. Dans ce cas, l’emprunteur ne pourra pas
bénéficier d’un taux moindre s’il y a une baisse du taux d’intérêt, sauf s’il effectue de nouveau une opération de
rachat de crédit si cela est plus intéressant. Si l’emprunteur opte pour l’intérêt variable, il ne sera jamais sûr
si les taux d’intérêt résultant de la fluctuation sont avantageux. Le risque est qu’au final, le montant total
qu’il a remboursé dépasse largement celui de ses prévisions.

En outre, passé un certain âge, les séniors ne se verront plus octroyer un rachat de crédit. La plupart du temps,
aucun établissement de crédit ne va accorder cette opération à une personne de plus de 75 ans.
Comme pour un crédit standard, le remplissage d’un questionnaire de santé par le demandeur va déterminer les
garanties d’assurance que celui-ci doit contracter, les cotisations qu’il doit payer et la durée du crédit.
Mais la procédure du traitement d’un dossier de rachat de crédit peut aussi durer un certain temps. Le mieux est
donc de ne pas attendre d’être top surendetté avant de constituer le dossier pour demander le rachat de crédit.

Le rachat de crédit en bref

La plupart du temps, un organisme financier accorde plus facilement un rachat de crédit qu’une première demande de
crédit. La raison est que si une personne a déjà obtenu un emprunt, cela veut dire que l’établissement qui lui a
octroyé ce prêt a déjà effectué une étude de solvabilité de cette personne.
Toutefois, lors d’une demande de rachat de prêt, il faut mettre toutes les chances de son côté pour espérer une
réponse positive. Il faut donc joindre à la demande toutes les pièces qui peuvent favoriser le jugement de la
banque, telles que le montant de l’épargne et tous les justificatifs de revenus. Il ne faut pas oublier que si une
personne demande un rachat de prêt, c’est parce qu’elle n’a pas su gérer le remboursement de ses crédits.
Il faut autant que possible éviter l’opération de rachat de crédit. Pour ne pas arriver à ce stade, il faut faire
en sorte que le crédit contracté corresponde à sa situation actuelle. Il ne faut donc pas lésiner sur l’étude en
détail de chaque offre de prêt, le taux proposé, le montant des primes d’assurance qui accompagnent le prêt et tous
les autres éléments du prêt. Le mieux, avant d’accepter une offre et de signer un contrat, est de faire d’abord
jouer la concurrence, quitte à payer des frais supplémentaires auprès d’un courtier. Le but est d’obtenir un crédit
qui corresponde à la situation de sa trésorerie actuelle et future.

Voir un complement d’infiormation sur capitalize.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *