Comment mieux rentabiliser votre investissement locatif ?

Selon les statistiques, l’immobilier rapporte huit, voire dix fois plus qu’une épargne de Livret A. Encore faut-il adopter les bonnes stratégies pour rentabiliser efficacement l’investissement locatif en question. Il convient notamment de viser les zones géographiques à forte demande locative. Découvrez comment investir intelligemment dans l’immobilier.

Investissement immobilier : privilégiez les secteurs à forte demande locative

Vous envisagez d’investir dans l’immobilier locatif ? Il convient, dans un premier temps, de viser les zones géographiques à forte demande locative. Oubliez l’achat sur un coup de tête : il s’avère essentiel de bien évaluer la qualité de vie, ainsi que la concurrence locative dans les villes ou les quartiers les plus prisés. Avant de vous lancer dans votre investissement locatif, n’hésitez pas à approfondir le sujet pour en apprendre davantage sur le rendement locatif des appartements neufs en résidence étudiante ou en résidence pour séniors.

Notez surtout que les attentes des locataires potentiels diffèrent d’une agglomération à l’autre. En guise d’exemple, il est plus intéressant d’investir dans une résidence étudiante si la zone compte des universités et des écoles excentrées. Par ailleurs, il s’avère plus rentable d’investir dans une résidence séniors située en périphérie d’une grande ville. Dans tous les cas, n’hésitez pas à vous servir d’un simulateur d’investissement locatif afin de faire le point sur votre projet immobilier, en fonction de votre budget et de votre zone géographique de prédilection.

Définissez au préalable vos objectifs de rentabilité

Pour générer rapidement des revenus en continu, il est judicieux de déterminer au préalable vos objectifs en termes de rentabilité. Notez qu’un bien immobilier rapporte à court terme si le montant des revenus locatifs est nettement supérieur à celui des frais engagés. L’investissement locatif se révèle tout aussi intéressant à moyen terme, surtout si vous aspirez à une retraite confortable. Et sur le long terme, l’investissement locatif se transmet de génération en génération. Vous offrez à vos enfants un bien immobilier déjà remboursé.

Pensez d’ores et déjà à créer ou choisir une SCI (Société Civile Immobilière), une forme juridique qui facilite la donation de part.

investissement locatif bien immobilier

Le choix du dispositif de défiscalisation

Rentabiliser un bien immobilier, c’est aussi choisir le bon dispositif de défiscalisation. En investissant dans un appartement neuf, vous pouvez prétendre aux dispositifs fiscaux gouvernementaux comme le dispositif Pinel et le Censi-Bouvard. Pour rappel, la Loi Pinel est une variante de la loi Duflot. Elle vous permet d’accéder à une réduction d’impôts de 12 à 21%, à condition de louer l’appartement neuf durant 6 à 12 ans. Vous avez aussi la possibilité de louer votre bien à un ascendant ou à un descendant.

Le Statut LMNP Censi-Bouvard est particulièrement indiqué pour un investissement en résidence étudiante neuve ou en résidence pour seniors. Ce dispositif donne accès à une réduction d’impôts de 11% qui sera déterminée en fonction du coût d’achat du bien sur 9 ans. Le Censi-Bouvard permet surtout de récupérer la TVA et d’amortir le bien, à condition de louer le bien meublé (Loueur Meublé Non Professionnel).

Protégez-vous des impayés

Pour rentabiliser un bien immobilier en location, il est essentiel de bien choisir son locataire. C’est le moyen le plus efficace de réduire les risques d’impayés. Aussi, pensez à sélectionner les locataires selon leurs revenus. Il est d’usage de demander une caution solidaire dès la signature du bail. En tant que propriétaire ou bailleur, il vous incombe de souscrire une Garantie Loyers Impayés (GLI) qui garantit le versement des loyers dans le cas de locataire défaillant.

Renseignez-vous d’ores et déjà auprès de votre compagnie d’assurance pour la souscription de la Garantie Loyers Impayés. N’hésitez pas à comparer les différentes offres et les conditions imposées. Certaines requièrent en effet des locataires solvables qui touchent un revenu net élevé. Il s’avère judicieux de privilégier ceux qui touchent l’équivalent de trois fois le montant du loyer.

Effectuez des travaux dans le logement

La réalisation de travaux permet aussi de valoriser un bien locatif situé dans une copropriété. Vous pouvez soit entamer des travaux dans les parties privatives, soit réaliser des travaux en copropriété. Dans le premier cas, vous devez obtenir l’accord des copropriétaires. Quant aux travaux en copropriété, ils ne peuvent être réalisés sans le vote de l’assemblée générale de copropriété. Il s’agit entre autres du ravalement de façade, de la refonte de la cage d’escalier ou de la réfection des toitures. En contribuant aux travaux des parties privatives, vous valorisez assurément votre bien immobilier. En outre, vous améliorez la qualité de vie au sein de votre immeuble.

investissement locatif calcul

Renégociez votre crédit

Le rachat du crédit immobilier figure parmi les stratégies les plus pertinentes visant à rentabiliser un investissement locatif. Vous pouvez même envisager un rachat de crédit qui consiste à réunir les crédits en cours en une seule mensualité. Pourquoi ? Tout simplement pour bénéficier d’un taux d’endettement moindre. Plus encore, cette option vous permettra d’optimiser votre capacité d’emprunt. Vous bénéficierez généralement de meilleures conditions de financement.

Le rachat de crédit avec trésorerie est aussi une solution à envisager dans le cadre d’un projet d’investissement locatif. Vous disposerez ainsi d’une somme d’argent supplémentaire. Celle-ci sera bien évidemment intégrée au montant total de votre crédit.

Rappelons qu’un investissement locatif ne se limite pas à l’achat d’un bien immobilier, il peut s’agir d’un achat de parts de SCPI. Le crédit octroyé peut être utilisé pour financer les travaux dans une location. Vous pouvez même financer l’achat de meubles afin de rentabiliser au mieux votre bien locatif.

Notez qu’il est possible de conserver les avantages fiscaux en cas de rachat de crédit, si les crédits rachetés sont conformes aux dispositifs de défiscalisation (la Loi Pinel, la loi Malraux, Monuments historiques, Denormandie ou Censi-Bouvard). En cas de doute, n’hésitez pas à consulter un expert en investissement locatif. Comptez ainsi sur une prestation clé en main et sur un accompagnement visant à rentabiliser au plus vite votre placement locatif.

Investissement locatif : sécurisez votre bien

Vous l’aurez compris, votre bien doit être loué continuellement pour pouvoir aspirer à une rente locative pérenne. Dans un même temps, les charges annuelles doivent être contenues. L’idéal serait bien évidemment d’investir dans un appartement neuf qui ne requiert pas de travaux comme le ravalement de façade ou la réfection des parties communes. Il faudra également anticiper les charges de copropriété et les assurances (assurance loyer impayé). Aussi, n’hésitez pas à comparer différentes offres. Prévoyez notamment l’assurance loyer impayé qui coûte à peu près 3% du loyer.

La sécurisation d’un bien locatif implique aussi la délégation de la gestion du bien. Vous vous déchargerez ainsi des tâches administratives chronophages qui vous feront perdre beaucoup de temps. Les professionnels se chargeront de gérer le paiement des charges locatives et rechercheront des locataires à votre place.

Une autre astuce consiste à anticiper une éventuelle revente. Pour ce faire, réalisez des travaux comme le rafraîchissement des murs dans le but de réaliser une plus-value lors de la revente.

Calculez la rentabilité locative de votre bien immobilier

Vous aspirez à investir dans un bien locatif ? Apprenez d’ores et déjà à calculer la rentabilité locative d’un bien immobilier. En clair, il s’agit de déterminer le rendement annuel d’un appartement ou d’une maison en déduisant les charges ainsi que les taxes (assurance loyer impayé, taxe foncière, frais de copropriété).

Pour ce faire, il vous suffira d’appliquer la formule suivante afin de déterminer le taux de rentabilité nette : (loyer annuel – charge annuelle) / prix d’achat x 100.

Autrement dit, si vous investissez dans un appartement de 140 000 euros, avec une taxe foncière de 1000 euros par an et un loyer de 470 euros, la rentabilité locative nette sera de 3, 33%. En général, vous atteindrez ce taux de rentabilité une fois votre crédit immobilier remboursé.

Échangez avec les autres copropriétaires

La rentabilité d’un bien locatif passe surtout par une bonne entente entre copropriétaires. Aussi n’hésitez pas à échanger avec vos voisins, voire à partager vos expériences. Il est indiqué d’opter pour un syndic de copropriété coopératif ou bénévole qui privilégie les échanges entre copropriétaires.

Force est également de constater qu’une entente cordiale entre copropriétaires valorise les biens locatifs. Mieux encore, les débats lors des assemblées générales sont moindres dans une situation de bonne entente.

Tournez-vous vers des investissements immobiliers rentables

Les studios, les appartements et les maisons ne sont pas les seuls biens immobiliers qui ouvrent la voie à une rentabilité locative effective. Vous pouvez aussi investir dans un parking qui demeure à ce jour un placement très rentable. Les travaux à prévoir sont moindres, toutefois, les frais de notaire restent élevés. Sinon, tournez-vous vers les résidences de service de type EHPAD. Il s’agit généralement de placements immobiliers avantageux, avec une rentabilité annuelle de 4,25%.

Dans un autre optique, vous pouvez investir dans un logement meublé dans l’ancien. Outre le charme des vieilles pierres, ce type de location meublée permet d’accéder vers un régime fiscal particulièrement avantageux. Comptez aussi sur une rentabilité confortable de l’ordre de 15 à 20%. Seulement, il vous faudra privilégier les quartiers résidentiels ou centraux. En outre, prévoyez un confort optimal et des équipements pratiques. Il s’avère d’ailleurs plus intéressant d’évoluer en tant que Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP) pour bénéficier de certains avantages fiscaux non négligeables.

La division de lot vous permettra de percevoir un loyer ainsi que des revenus supplémentaires sur un bien unique. Il s’agit d’investir dans de grands appartements qui peuvent être séparés en plusieurs studios. Ces logements pratiques connaissent une forte demande et se louent plus facilement. Mieux encore, un découpage savamment réalisé valorisera la surface de votre bien. Cela génèrera une plus-value de 30% sur le prix d’achat initial.

La rentabilité locative dépend donc essentiellement de la stratégie employée par l’acquéreur du bien immobilier.

Auteur : Murielle

Murielle est une française expatriée en Allemagne pour raisons professionnelles. Elle travaille indirectement auprès de la banque centrale européenne à travers diverses missions de son employeur. Murielle propose sur magazine-economie.fr, des actualités liées à l’économie européenne.