mai 17, 2021

Formation professionnelle reconversion : où dénicher la meilleure ?

Si le secteur du travail n’est pas à son avantage, en ce moment, c’est pour une raison bien précise : la demande surpasse de loin l’offre. À l’aube d’une ère où presque tout est robotisé, certains métiers se perdent dans les méandres de la technologie. C’est pourquoi on retrouve de plus en plus de chômeurs et d’acteurs de la reconversion professionnelle. En effet, certains secteurs résistent à la crise et offrent même des conditions de travail très avantageuses. Voici un recueil d’astuces et de conseils pour trouver la formation professionnelle idéale à vos besoins de reconversion.

Les secteurs de reconversion professionnelle populaires et leurs formations

Si les métiers de style classique (ingénieur, médecin, comptable…) étaient les plus demandés il y a une décennie de cela, la situation a bien changé depuis. Aujourd’hui, les grandes enseignes sont celles qui offrent le plus de postes, presque majoritairement polyvalents. Vous l’aurez compris, trouver du travail en ce moment requiert d’avoir de nombreuses compétences sous sa manche. Mais quels sont les secteurs où il fait bon de se reconvertir ? La réponse est simple ; il suffit de jeter un coup d’œil aux dernières tendances pour se rendre compte que les domaines qui recrutent le plus actuellement sont :

  • Le développement web ;
  • Le marketing digital ;
  • L’optique/optométrie ;
  • Le graphisme digital ;
  • Les métiers artistiques ;
  • Le coaching sportif personnel.

En effet, plus les temps avancent, et plus l’être humain cherche l’individualisme de ses services. Qui ne rêverait pas d’avoir son propre coach sportif à disposition, à n’importe quelle heure, plutôt que de devoir se rendre dans une salle collective ? Aussi, l’e-commerce connait son pic le plus haut, ce qui entraîne une véritable frénésie pour les métiers de l’informatique. Et exposition plus prolongée aux écrans oblige, les générations futures (et même actuelles !) sont destinées à porter des lunettes de correction en majorité. Tous ces secteurs d’activité offrent l’avantage de formations simples et rapides, et ce, dans n’importe quel établissement. Le point fort de ces domaines d’activité fructueux, c’est leur potentiel dans le temps. Ce sont des secteurs qui ne risquent pas de dépérir dans quelques années, ou encore, de disparaître au profit de la technologie.

Une formation en université pour sa reconversion professionnelle ?

Si vous souhaitez suivre un cursus au sein d’un établissement étatique, vous pourrez toujours vous tourner vers l’option de l’université. En effet, de nombreuses facs proposent des formations professionnelles en vue de reconversion. Ces formations englobent un apprentissage théorique et pratique, dispensés sous la forme de cours du soir le plus souvent. Pour tout ce qui est métier de création artistique, vous pourrez bénéficier de l’aide du CNAM (Conservatoire National des Arts et des Métiers).

Cet organisme peut vous aider dans le cadre d’une formation en tant que décorateur d’intérieur, spécialiste de design, ou encore photographe professionnel. Vous trouverez également des formations complètes et enrichissantes dans d’autres domaines plus vastes. Les sciences humaines, la psychologie, et l’informatique sont aussi des filières qui s’offriront à vous en faisant le choix d’intégrer un cursus universitaire, pour votre formation professionnelle en vue d’une reconversion.

Autres alternatives de formation professionnelle en vue d’une reconversion

Si retourner sur les bancs de l’université ne vous donne pas franchement envie, n’ayez crainte, une autre solution existe : il s’agit des formations en centre privé. Moins chargées que les formations universitaires et, surtout, plus souples niveau horaires, elles constituent une excellente alternative pour les personnes désireuses d’apprendre sans contraintes. Et si vous êtes vraiment à la recherche d’une formation qui ne vous demandera quasiment aucun effort, dirigez-vous plutôt vers les formations en ligne.

Apprendre depuis le confort de son domicile, que rêver de mieux ? Sachez toutefois que les formations privées peuvent coûter un peu plus cher que celles dispensées par les établissements d’état. Assurez-vous toujours de la validité du diplôme délivré en fin de parcours, histoire de vous éviter de devoir faire un double parcours, juste pour un agrément officiel.

Troisième et dernière option : passer par Pole Emploi pour trouver une formation. Vous y trouverez des formations portant sur les métiers de l’agriculture, la gestion et la comptabilité, ainsi que les métiers du bâtiment (BTP). Pole Emploi propose même des formations spécialement dédiées aux futures entrepreneurs, avec ateliers pratiques et conseils pour bien débuter.

Bilan de compétences pour mieux évaluer ses capacités professionnelles

Le travail est un moyen de subsistance, mais aussi une activité permettant de s’épanouir et de se réaliser. Pour une carrière professionnelle réussie, il est indispensable de faire un travail qui correspondant à ses compétences réelles et aussi à ses centres d’intérêt et à sa passion.

Les demandeurs d’emploi peuvent se soumettre à un bilan de compétences pour mieux orienter leurs recherches et pour convaincre les recruteurs. Pour dénicher une agence ou un cabinet agréé à même de réaliser un bilan des compétences selon les normes requises, cliquez ici.

Le bilan de compétences n’est pas seulement pour les demandeurs d’emploi. Il peut également être indispensable pour les personnes souhaitant faire une reconversion professionnelle, les salariés qui aspirent à une montée en compétences ou à une promotion, les travailleurs qui doutent de leurs compétences comportementales…

Le bilan de compétences permet d’identifier et de détailler les compétences théoriques et pratiques du bénéficiaire. Il permet également de mesurer ses capacités comportementales, son sens du leadership, son sens relationnel et sa capacité à résister à la pression et au stress.

La réalisation d’un bilan de compétences nécessite toujours l’accord préalable du bénéficiaire. Le refus d’un salarié de se soumettre à ce bilan n’est ni une faute passible de sanction ni une raison pour le licencier.

Pour un salarié, le bilan de compétences peut être financé par l’employeur. Le financement peut également se faire par la mobilisation de son compte personnel de formation.

La news que vous venez de lire parle de Trouver la meilleure formation professionnelle pour une reconversion.