mai 19, 2021

Micro crédit : tout comprendre sur le micro-crédit

Le micro crédit est un prêt destiné aux personnes non éligibles aux crédits bancaires classiques. Il apparaît comme une solution pour tous ceux qui ont de faibles revenus ou sont en précarité sociale. Sa mise en place a pour objectif de faciliter le retour vers l’emploi des individus exclus du marché du travail, mais également d’encourager la création d’entreprises. Ainsi, on différenciera micro crédit personnel et micro crédit professionnel. Qu’est-ce que le micro crédit ? Comment fonctionne-t-il ? Quels sont les démarches à effectuer pour l’obtenir ? Nous répondons à toutes vos questions.

Micro crédit, qu’est-ce que c’est ?

Le micro crédit fonctionne sur le même principe qu’un crédit classique, il est encadré par un taux d’intérêt, une période définie et des mensualités à régler. Il faut également présenter une capacité de remboursement suffisante tout en suivant un accompagnement social durant la période définie par le prêt. C’est là où se situe la principale différence avec les crédits classiques, en plus du fait que le micro crédit est un prêt de petite somme. En effet, pour demander un micro crédit, il ne faut pas s’adresser à un établissement bancaire, mais à un service d’accompagnement social. L’emprunteur se verra aidé par un travailleur social qui étudiera son projet pour l’aider à monter un dossier recevable par une banque. Avec internet, il est possible de demander directement un micro credit via LoanScouter.

On distingue donc deux micro crédits différents : personnel ou professionnel.

Micro crédit personnel

Il permet à une personne en difficulté sociale et/ou financière, exclue des crédits bancaires classiques, d’obtenir un prêt visant à financer un projet personnel. Pour l’obtenir, le demandeur doit justifier un projet de réinsertion professionnelle comme l’achat d’un véhicule, l’obtention d’un permis de conduire ou une formation professionnelle. On peut également y inclure le financement de soins de santé mal remboursés.

Le montant accordé pour un micro crédit personnel est compris entre 300 € et 5000 €. Ce montant sera déterminé en fonction des revenus, du projet, et de la capacité de remboursement de l’emprunteur. Cette capacité de remboursement n’est pas jugée en fonction de sa situation actuelle, elle prend en compte la réinsertion professionnelle et les revenus qu’il pourra obtenir à l’avenir. La durée d’un micro crédit est comprise entre 6 mois et 4 ans. Dans des situations exceptionnelles, cette durée peut être étendue jusqu’à 5 ans. Elle aussi sera déterminée en fonction du projet de l’emprunteur. Le taux du crédit est fixé librement par l’organisme prêteur. En moyenne, il oscille entre 1,5% et 4%. En plus d’offrir des taux relativement bas, le micro crédit n’implique aucuns frais de dossier.

Micro crédit professionnel

Il repose sur le même principe que le micro crédit personnel : il permet à une personne non-éligible aux crédits classiques d’obtenir un financement pour un projet. Cependant, il existe de nombreuses différences entre micro crédit personnel et professionnel. Ce dernier s’adresse aux personnes souhaitant créer ou reprendre une entreprise, peu-importent le secteur d’activité ou leur statut. Il sert à financer l’achat d’un stock, de matériel, d’un véhicule, d’une trésorerie, etc.

Il faut réunir plusieurs conditions pour obtenir un micro crédit professionnel. Tout d’abord, le demandeur d’un micro crédit ne peut le solliciter uniquement s’il n’a pas pu obtenir l’accès à un financement bancaire classique. Ensuite, le demandeur doit se porter garant à hauteur de 50% du montant du prêt accordé. L’entreprise concernée doit être en cours de création ou avoir au moins 5 ans d’existence.

Le plafond du micro crédit professionnel est fixé à 10 000 €. Le taux du prêt est en moyenne de 5%. À moins d’obtenir un différé de remboursement, le délai maximum pour rembourser un micro crédit professionnel ne peut dépasser 4 ans.

Comprendre le fonctionnement micro crédit

Le micro crédit se démarque des autres prêts par son objectif : c’est un outil de développement économique et social. Il existe déjà depuis plus d’une cinquantaine d’années dans les pays émergents. Ayant démontré son utilité, les pays développés ont repris son principe pour proposer, eux aussi, des prêts adaptés aux personnes en difficultés. La volonté première est de faire en sorte que le moins de personnes possible soit exclues du système.

Le micro crédit fonctionne grâce aux différents acteurs le faisant vivre :

  • Les réseaux bancaires agréés. Ce sont des établissements bancaires bénéficiant d’une agrégation du FCS (Fonds de Cohésion Sociale). Les banques agréées sont directement en lien avec les réseaux d’accompagnements des demandeurs et bénéficiaires du micro crédit. Le fait d’être suivi par un organisme social offre une certaine garantie aux banques agréées.
  • Le Fonds de cohésion sociale. Créé par l’État en 2005, le FCS est le pilier central du micro crédit. Il est géré par la Caisse des dépôts et Consignations et dispose de fonds de garantie provenant d’organisme tel que France Active. L’existence de cette structure offre la garantie nécessaire aux banques pour délivrer un prêt. Sans cette sécurité, le micro crédit n’existerait pas.
  • Les réseaux de financements. France Active, France Initiative, Restaurant du cœur, Secours Catholique… ces organismes soutiennent le financement et l’accompagnement des projets des bénéficiaires du micro crédit.

Avec internet, on a également vu la naissance du micro crédit solidaire, effectué par des particuliers souhaitant soutenir un ou plusieurs projets. La Banque de France n’attribue pas de micro crédit, mais fait la promotion de ce dispositif dans les régions.

Demander un micro crédit : démarches

Pour obtenir un micro crédit en ligne ou en agence, la procédure reste la même. D’abord, il faut contacter un service social tel qu’une maison pour l’emploi ou une mission locale. Le service social servira d’intermédiaire entre le demandeur et la banque. Avec son aide, il faut constituer un dossier de demande de micro crédit, incluant : pièce d’identité, bulletin de salaire ou attestations de droits à Pôle emploi pour les trois derniers mois, avis d’imposition et relevés de compte bancaire.

La procédure pour obtenir un micro crédit professionnel est légèrement différente. De la même manière que pour le micro crédit personnel, il faut s’adresser à un service d’accompagnement. L’ADIE est un organisme dédié au micro crédit professionnel, créé pour accompagner les entreprises créées ou développées par des personnes en difficulté financière ou professionnelle. Les services d’accompagnements mis en place pour le micro crédit personnel peuvent, eux aussi, être sollicités pour un micro crédit professionnel (France Active, Initiative France, etc.). Les établissements prêteurs du micro crédit professionnels font également partis du réseau bancaire agréé par le FCS. La condition supplémentaire pour un micro crédit professionnel est d’obtenir la validation d’un des services d’accompagnement. Il faut présenter un dossier en amont à ces associations avant d’obtenir l’accord de poursuivre la démarche.

Si l’on souhaite obtenir un financement dans les délais les plus brefs, il convient de se tourner vers un micro crédit en ligne. Il faut néanmoins au préalable réunir les pièces justificatives nécessaires. La procédure en ligne est grandement accélérée et permet de recevoir une réponse en 24 heures, et en cas d’accord, les fonds en moins de 48 heures.

Il existe un micro crédit plus spécifique : le micro crédit RSA voiture. Pour la plupart des foyers, il s’avère que la voiture est un des postes de dépense les plus importants. De nombreuses personnes au RSA semblent rencontrer des difficultés avec leur véhicule. Ainsi, le micro crédit RSA voiture permet d’obtenir un financement rapide dans le seul objectif de réparer ou d’acheter une voiture.