mars 5, 2021

Masque personnalisé : le nouveau panneau publicitaire

masque publicitaire personnalisé

Si son utilisation fut jugée pendant un certain laps de temps facultatif, inutile, voire dangereux, le masque a fini par devenir indispensable. En quelques mois, le visage des gens s’est vu recouvert d’un morceau de textile synthétique bleu traversé par un élastique. Non, nous ne sommes pas là pour parler de la gestion de l’épidémie par le gouvernement, mais pour s’intéresser à un nouveau phénomène en vogue, celui du masque personnalisé. Ce masque en tissu ressemblant plus à un accessoire vestimentaire qu’à un dispositif médical, transforme les individus en véritables panneaux publicitaires humains.

L’ascension du masque

Comment sommes-nous passés du masque chirurgical bleu vendu exclusivement en pharmacie, aux marques proposant des masques en guise d’articles publicitaires personnalisés ? Le masque de protection que nous avons tous en poche, était à la base réservé aux établissements médico-sociaux et aux professionnels de la santé. À ce moment-là, l’exécutif était loin de se douter que le virus se propagerait en France tel qu’il le fait aujourd’hui. Contrairement à la Chine où le port du masque est très répandu, nous avons eu du mal à intégrer cet accessoire dans nos routines.

Avant qu’il soit rendu obligatoire dans les transports, seuls les plus prévoyants d’entre nous se rendaient en pharmacie pour acheter un paquet de 50 masques chirurgicaux bleu à moins de 4 euros. Aujourd’hui, où il interdit de circuler en dehors de chez soi sans cet accessoire, il est possible de payer 95 centimes pour le même masque.

Si le masque est devenu populaire contre son gré, son port rendu obligatoire dans le but de lutter contre l’épidémie, dans l’œil des marques, c’est surtout un tout nouvel accessoire que personne ne portait et que tout le monde porte.
En prenant le temps d’observer les gens dehors, vous remarquerez que beaucoup ne portent pas le masque bleu habituel. Petit à petit, le masque bleu disparaît des visages pour laisser place au masque en tissu. Cet objet au format unique se décline maintenant en une large collection d’équipements. Nous troquons ce qui est initialement un objet de nécessité contre un accessoire à portée vestimentaire. Et ce n’est pas un hasard, le masque chirurgical pose des contraintes, auxquelles répond le masque en tissu :

  • Il est à usage unique, il faut donc théoriquement en avoir plusieurs sur soi quand on sort. Cela oblige également à en acheter plus souvent.
  • Son design produit ne répond pas à sa nouvelle utilisation. Le masque est maintenant porté comme un accessoire est par conséquent, le porteur exprime un besoin esthétique que le masque chirurgical ne peut couvrir.

Ainsi, le masque lavable en tissu 100% coton s’est popularisé très vite. Le mouvement est apparu par le biais de la pénurie de masque, qui a poussé l’exécutif à recommander aux personnes ne pouvant pas s’en procurer, d’en fabriquer soi-même. Ce qui était au début du hand-made pour pallier un manque, a fini par se démocratiser jusqu’à séduire les grandes marques.

Un nouveau marché

Il semble évident que le masque va nous accompagner encore cette année, voire plus longtemps. Les producteurs de textiles ont bien compris la situation : il y a un nouveau marché à prendre, et c’est ainsi qu’apparaissent les masques personnalisés. Ainsi, il est possible pour une entreprise de commander des lots de masques avec un design produit qui leur est propre.

Mieux encore, on se rend compte que le masque attire irrémédiablement l’œil sur lui, et peu de choses peuvent en détourner le regard. Peu-importe ce que vous portez, un accessoire brillant, peu commun, ou la couleur de vos cheveux, c’est le masque qui est regardé en premier. Lui qui initialement est vide d’information visuelle, se voit maintenant vêtu d’un logo, d’un motif, d’une photo, ou autre. Plus que des masques aux designs personnalisés, apparaissent des masques à l’effigie des entreprises, des marques, des produits, des célébrités, des associations, etc.
Idéal pour une entreprise dont l’activité peut se poursuivre malgré les restrictions sanitaires, d’autant plus qu’elle est dans l’obligation d’imposer le port du masque à ses employés. En leur offrant des masques personnalisés à son image, l’entreprise fait d’une pierre deux coups : elle répond aux besoins de ces travailleurs tout en leur faisant faire sa propre pub.

Du coup, les entreprises s’arrachent les masques publicitaires, qui leur permettent d’accroître leur image, tout en sensibilisant ses clients et ses employés au port du masque et donc aux gestes barrières. Bien évidemment, ces masques sont conçus selon les normes d’étanchéité définissant l’efficacité d’un masque à empêcher la propagation des gouttelettes pouvant contenir le virus. Le masque, dispositif de santé, devient ainsi un panneau publicitaire 2.0.
Un coup de pub très efficace qui semble séduire beaucoup de monde. Il est vrai que, quitte à porter un masque, autant en porter un qui se démarque des autres. Si on peut y mettre de la couleur, et un logo bien travaillé, et bien pourquoi pas. Et vous, préférez-vous porter un masque classique ou un masque personnalisé ?