avril 3, 2020

La vente à domicile repart à la hausse

la hausse de la vente a domicile

Alors que le cabinet d’études Xerfi avait constaté une baisse de 2,4% en 2018, la vente à domicile connaît une nouvelle croissance. D’ailleurs, jusqu’en 2022, elle devrait augmenter de 3% par an.

Après cette diminution, la vente à domicile est donc repartie de l’avant en 2019. Parmi les produits concernés, les produits biologiques et le petit électroménager ont continué de bien se porter tandis que les produits cosmétiques et l’habillement ont poursuivi leur décroissance. Les travaux de rénovation, d’entretien et d’isolation ont quant à eux occupé 40% des ventes, comme l’a noté le cabinet.

La vente directe est perçue comme dynamique par ses principaux acteurs. Et malgré la baisse constatée en 2018, le secteur de la vente à domicile connaît une nouvelle croissance actuellement.

Vente à domicile : l’omnicanal est son plus grand défi

Le e-commerce est le principal concurrent de la vente directe, comme l’a constaté Xerfi. Aujourd’hui, de nombreux acteurs décident de se lancer en ligne et certains décident d’ouvrir des boutiques sur des aires connaissant un fort trafic. Quelques marques décident quant à elles de vendre leurs produits via des distributeurs physiques existants. Et ceci, en plus de la vente directe.

De son côté, la communication digitale concerne 85% des entreprises de vente directe. Les réseaux sociaux par exemple, assurent une meilleure visibilité et permettent de prospecter et de s’entraider entre vendeurs indépendants.

Aujourd’hui, la vente à domicile est de plus en plus prisée. Sur l’année 2019, de nombreuses entreprises ont recruté des centaines, voire des milliers de vendeurs. Et cette tendance n’est pas prête de s’arrêter…