Augmentation du gaz : 6 conseils pour diminuer sa facture de gaz

diminuer facture gaz
Nos conseils pour diminuer le montant de vos factures de gaz

Alors que le prix du gaz a déjà augmenté de +8,7% en septembre et de +12,6% en ce début de mois d’octobre, le gouvernement a annoncé le gel des prix pour l’hiver. Cela signifie que le montant des factures de gaz des Français n’augmentera plus jusqu’au mois d’Avril. En effet, d’autres augmentations étaient déjà attendues : +20% en novembre et 10% en décembre, et très certainement d’autres augmentations en 2022. Mais le gel des prix semble insuffisant pour compenser la hausse spectaculaire de plus de 50% depuis janvier. Que vous fassiez partie des 5 millions de foyers au tarif réglementaire ou non, voici 6 conseils pour diminuer sa facture de gaz.

Changez de fournisseur

Y a-t-il un réel avantage à changer de fournisseur ? Il faut savoir que les deux tiers des fournisseurs proposent des contrats à prix fixe. Ce type de contrat est avantageux car le prix est déterminé au moment de la souscription, et reste intangible aux évolutions du marché. Néanmoins, si vous deviez souscrire aujourd’hui un contrat à prix fixe, celui-ci serait très certainement aligné sur les tarifs réglementaires. Les foyers ayant souscrit à une offre de fournisseur de gaz à prix fixe avant les hausses de 2021 profitent actuellement d’un réel avantage sur leur contrat.

Vous pouvez passer à une offre à prix fixe pour anticiper les futures augmentations du prix du gaz, mais cela n’aura aucun impact sur vos prochaines factures. Vous pouvez également essayer de trouver un contrat proposant un prix inférieur au tarif réglementaire.

Diminuer sa facture avec le chauffage

Pour un logement dépendant principalement du gaz, le chauffage représente la part la plus élevée dans la facture : 62% en moyenne. Ainsi, si vous souhaitez faire diminuer son montant, vous allez essayer de limiter le plus possible votre usage du chauffage. Vous pouvez le faire à plusieurs niveaux :

  • Nettoyer régulièrement vos chauffages. La saleté accumulée engendre des pertes énergétiques.
  • Acheter un appareil qui consomme moins que vos chauffages actuels. Selon les chauffages déjà présents dans votre logement, il est possible qu’un chauffage fonctionnant sur secteur soit plus économique.
  • Faire remplacer vos anciens chauffages. Les vieux appareils sont bien plus énergivores que les chauffages modernes.
  • Améliorez l’isolation de votre logement avec MaPrimeRenov’ (dispositif d’aide permettant de rembourser en partie les dépenses liées à l’économie d’énergie).

Bien évidemment, le premier pas est d’utiliser rigoureusement ses chauffages. Ne les laissez pas allumer lorsque vous dormez, ou qu’il n’y a personne chez vous. Evitez d’utiliser un chauffage installé trop près d’une fenêtre. Aérez votre logement lorsqu’il n’y a pas besoin d’allumer le chauffage juste après.

Optimisez le chauffage de l’eau

Il est possible de faire diminuer sa facture en ajustant quelques éléments liés au chauffage de l’eau. Tout d’abord, réglez la température entre 55 et 60° sur votre chauffe-eau. Initialement, les chauffe-eaux sont paramétrés sur des températures plus hautes. Or, autour de 60°C, les bactéries et le tartre ne se développent pas significativement plus.

Si vous le pouvez, n’hésitez pas à calorifuger votre ballon d’eau chaude et vos tuyaux, notamment si vos points d’eau sont éloignés de la source. Cela consiste à isoler les canalisations en les enveloppant de rouleaux de fibres. Les pertes d’énergie lors de la distribution sont ainsi limitées.

Consommez moins d’eau chaude

Sans pour autant réduire le nombre de douches que vous prenez ou de les raccourcir à un temps très court et très inconfortable, vous pouvez réduire votre consommation d’eau chaude.

Tout d’abord, vous pouvez opter pour une douchette économe, permettant de réduire le débit de moitié. Vous pouvez préférer des mousseurs hydroéconomes, qui conservent un débit fort mais réduisent la quantité d’eau utilisée, grâce à de l’air injecté lors de la propulsion. Le système stop douche est aussi une alternative intéressante, permettant de couper l’eau lorsque vous utilisez du savon tout en conservant la même température.

Cuisinez malin

Bien que la consommation de gaz de cuisson soit moindre comparée à celle du chauffage, en prenant des petits réflexes lorsque vous cuisinez, vous pourrez diminuer vos factures de gaz.

En prenant bien soin de prendre une casserole ou une poêle de même diamètre que la plaque que vous utilisez, vous réduisez les dépenses inutiles. De même, couvrir vos casseroles lors de la cuisson permet de diminuer jusqu’à 3 fois la quantité de gaz consommée. Aussi, privilégiez une cocotte-minute au lieu d’une casserole pour la cuisson de vos légumes et utilisez plutôt une bouilloire pour faire chauffer votre eau.

Enfin, un nettoyage régulier des brûleurs de votre gazinière optimisera sa consommation en gaz. Si vous remarquez une flamme jaune lorsque vous utilisez une plaque, cela signifie que le brûleur est obstrué. La flamme doit être parfaitement bleue.

Utilisez le chèque énergie

Enfin, n’oubliez pas d’utiliser le coup de pouce au chèque énergie que vous recevrez en fin d’année. Si vous faites partie des 5,8 millions de foyers bénéficiaires du chèque énergie, vous recevrez exceptionnellement un deuxième chèque cette année. Le montant du coup de pouce est de 100 euros pour tous les foyers. Vous pouvez l’utiliser pour participer au paiement d’une de vos factures de gaz. Pensez donc bien à regarder votre boîte aux lettres.

Vous venez d’apprendre l’existence du chèque énergie ? Renseignez-vous immédiatement pour savoir si vous pouvez en bénéficier. Son montant peut atteindre 277 euros pour les foyers les plus précaires. Un aide non négligeable pour alléger ses dépenses.

Auteur : Julie

Experte en économies, jeux concours, bons plans ou encore soldes et Black Friday. Faites des économies en découvrant mes publications.