Pouvoir d’achat : le prix du café devrait bientôt augmenter

augmentation prix cafe
Pourquoi le prix du café va bientôt augmenter ?

Après que le prix du gaz et de l’essence ait augmenté, c’est désormais au tour des produits alimentaires que l’on consomme tous les jours comme la moutarde, les pâtes, le miel et aussi le café. Que vous ayez l’habitude de le consommer à la maison, le commander à la machine à café ou en terrasse, son prix connait une hausse de 5 centimes environ, en sachant qu’à cause de la guerre entre l’Ukraine et la Russie, l’inflation se retrouve presque partout touchant jusqu’à environ 90% de tous les produits alimentaires consommés au quotidien. Un chiffre qui va certainement augmenter dans les prochains jours.

40% plus cher qu’en 2021

Comme il s’agit de la deuxième boisson la plus consommée dans tous les pays du monde notamment en France après l’eau, il est possible que son prix continue à augmenter, que ce soit dans les bars, les restaurants, à la machine à café, voire au supermarché. Ceci parce que le prix de l’arabica a augmenté de 39.2% à cause de la mauvaise récolte au Brésil due aux inondations et aux fortes pluies, tout comme la hausse du prix du sucre.

Selon le Parisien : « on ne peut qu’augmenter quand on sait qu’à l’achat, le café est 40% plus cher qu’il y a un an » si le propriétaire du Caféomatic, Emmanuel Gourgaud, a répliqué à son tour qu’: « en trente ans dans la distribution automatique, je n’ai jamais vu ça ».

Laurent Bouchet-Guillaume qui est torréfacteur dans la ville de l’amour a avoué :

On a augmenté les prix de nos cafés de 10 à 15%. Moi, je n’avais jamais connu ça! On n’a jamais augmenté nos prix en cinq ans, mais là on n’avait pas le choix

Si le prix du café augmente, il est ainsi possible que vous deviez prévoir 6 euros de plus à votre budget mensuel réservé au café, soit environ 72 euros par an pour 4 tasses par jour.

Qu’en est-il du café d’entreprise ?

En entreprise, le coût moyen d’un café est actuellement de 40 centimes, soit l’équivalent d’une augmentation de 14% en grande surface. Les chefs d’entreprise semblent, pourtant, vouloir investir dans cette boisson qui agit comme un levier de motivation au sein de ces établissements.

Auteur : Angélique

Ancienne étudiante en journalisme, Angélique est partie vivre ses premières expériences dans le monde des relations presse et du digital. Aujourd'hui, elle est un membre actif de Magazine-economie.