Chèque alimentaire : découvrez la liste des produits potentiellement exclus

chèque alimentaire : aliments exclus
chèque alimentaire : aliments exclus

Face à l’inflation, le pouvoir d’achat des français diminue drastiquement et le gouvernement souhaite mettre en place une série de mesures destinés à aider les personnes qui disposent de revenus modestes. Le projet de loi sur le pouvoir d’achat fait doucement son chemin à l’Assemblée nationale, de ce fait le prolongement de “prime Macron” a été adopté tout comme la “prime d’intéressement” qui va être favorisée. Toutefois, pour les français en situation de précarité, il y’a urgence, et les chèques alimentaires devraient voir le jour et leur permettre de faire face aux difficultés. Qu’est-ce que le chèque alimentaire ? Quels sont les produits qui seront potentiellement exclus du dispositif? 

Qu’est-ce que le chèque alimentaire ?

Le chèque alimentaire est une aide alimentaire qui permet d’aider les personnes en fragilité financières à faire leur courses. La hausse des prix de l’alimentation a impacté de nombreux français. Le futur chèque alimentaire pourrait ainsi permettre d’encourager les français les plus modestes à acheter davantage de produits de qualité.

Rappelons qu’en France, la consommation de fruits et légumes reste insuffisante au regard des préconisations des agences de santé publique. En effet, la moitié des enfants consommerait moins de deux fruits et légumes par jour.

Quels sont les produits qui seront potentiellement exclus du dispositif ?

Afin de favoriser une alimentation équilibrée, le gouvernement pourrait exclure certains aliments néfastes pour la santé, et mettre l’accent sur l’achat des fruits et légumes ou de produits bio par exemple.

 le chèque alimentaire cible les “produits sains et non cancérigènes”

Le dispositif pourrait donc exclure les aliments à basse qualité nutritionnelle, pointés du doigt par les professionnels de la santé du fait de leur richesse en calories, en gras, en sucres ou encore en sel.
Il s’agirait de l’ensemble de « produits alimentaires de mauvaise qualité, nuisibles à la santé » tels que :

  • Les fast food et les produits issus de restauration rapide tels que les pizzas, les hamburgers etc ;
  • Les plats cuisinés prêts-à-consommer : en conserves, en barquettes ou en surgelés, ils contiennent généralement trop d’additifs, peu de vitamines et sont souvent trop gras, trop sucrés et/ou trop salés ;
  • Certains produits industriels tels que les nuggets, les viennoiseries, les biscuits, les bonbons, ou encore les gâteaux industriels.

En effet, ces produits sont généralement composés d’ingrédients de mauvaise qualité, très riches en calories et peu intéressants sur le plan nutritionnel. Ces aliments sont accusés de favoriser l’obésité, le diabète, les maladies cardiovasculaires, ainsi que certains cancers et d’autres maladies. Le chèque alimentaire permet donc de redonner du pouvoir d’achat aux personnes modestes. Il s’agit clairement d’un enjeu de santé public.

D’après les dernières informations communiquées, le montant du chèque alimentaire 2022 devrait atteindre 100 euros par foyer, auxquels s’ajouteront 50 euros par enfant à charge.

Pour en savoir plus sur les aides instaurées par le gouvernement, vous pouvez consulter nos articles concernant l’ Augmentation du SMIC le 1er aout 2022 : quel sera le nouveau montant? ainsi que le Chèque carburant : serez-vous éligible à l’aide de 100€ ou 300€ ?

 

 

 

Auteur : Angélique

Ancienne étudiante en journalisme, Angélique est partie vivre ses premières expériences dans le monde des relations presse et du digital. Aujourd'hui, elle est un membre actif de Magazine-economie.