Taux du livret A : vers une augmentation de 3,5% en 2023?

Livret A : vers une hausse de 3,5% en 2023?
Taux du livret A : vers une augmentation de 3,5% en 2023?

Face à la hausse des prix, le gouvernement met en place une serie de mesures permettant aux français de préserver leur pouvoir d’achat. Aujourd’hui, en France, plus de 55 millions de personnes possèdent un Livret A. Il s’agit d’un placement très apprécié par les français, toutefois, il est généralement assez peu rémunéré. Néanmoins, depuis le 1er août 2022, le taux du livret A a connu une forte hausse, passant de 1% à 2%. Pourquoi a-t-il doublé? À quoi sert le livret A? Peut-on s’attendre à d’autres hausses? Pour tout savoir au sujet du Livret A, consultez notre article.  

Qu’est-ce que le livret A?

Le livret A est un compte d’épargne rémunéré par l’Etat et dont le taux d’intérêt est révisé 2 fois par an. Le livret A vous permet de mettre de l’argent de coté et de bénéficier d’intérêts annuellement. Ces derniers sont versés en fin d’année, et sont exonérés d’impôts.

Les fonds disponibles sur ce livret sont disponibles immédiatement. C’est-à-dire que vous pouvez les utiliser à n’importe quel moment, sans avoir à en faire la demande à votre banque. Tous les établissements bancaires peuvent proposer le livret A. 

Notez que les fonds disponibles sur le livret A des français sont utilisés pour financer la construction de logements sociaux.

Quel est le taux en vigueur aujourd’hui?

Au mois d’août 2022, le taux du livret A est passé de 1% à 2%. En effet ce taux d’intérêt est révisé 2 fois par an (en février et en août). De ce fait, et suite à la parution de l’avis relatif aux taux d’intérêt des produits d’épargne réglementée, le taux de rémunération du livret A a été relevé à 2 % au 1er août 2022. 

Dans un contexte économique de forte inflation, le rendement du livret A pourrait, selon les experts, continuer son ascension et passer à 3 % voire à 3,5% d’ici le mois de février 2023.

Consultez également notre article relatif au livret A et apprenez-en plus sur la hausse du taux du livret A du mois d’août 2022.

Pourquoi a-t-il augmenté ?

Le gouvernement a la possibilité d’augmenter le taux d’intérêt du livret A, s’il considère que les circonstances nécessitent de préserver le pouvoir d’achat des épargnants. Il prend sa décision après avoir consulté le gouverneur de la Banque de France. Ils doivent tenir compte du taux d’inflation moyen des six derniers mois mais également de la moyenne des taux interbancaires

Le Ministre de l’économie, Bruno Le maire, a d’ailleurs déclaré :

“Protéger les français contre la hausse des prix est ma priorité absolue, car je suis lucide sur l’inflation, le taux du livret A doit augmenter”

Hausse du taux d’intérêt du livret A : quelles conséquences?

Si au premier abord, l’augmentation du taux d’intérêt du livret A, semble être une bonne nouvelle pour des millions de français, à y voir de plus prés, elle pourrait également avoir des effets néfastes.

En effet, les fonds disponibles sur les livrets, permettent de financer les constructions de logements sociaux de type HLM. Pour ce faire, les prometteurs empruntent de l’argent aux banques, toutefois, il faut savoir que le taux d’emprunt est lié aux taux du livret A. De ce fait, plus le taux d’intérêt du livret A sera élevé, plus le coût des crédits le sera également.

Enfin, l’augmentation du taux du livret A se fait en fonction du taux d’inflation, or, ce dernier devrait atteindre les 6% d’ici la fin de l’année 2022. La rémunération du livret A n’est donc pas suffisante pour absorber le niveau d’inflation actuel.

Quel est le plafond maximum du livret A?

Vous pouvez obtenir un livret A sur simple demande, auprès de votre banque. Toute personne, majeure ou mineure, peut bénéficier d’un livret. Le plafond maximum du livret A est de :

  • 22 950 € pour les particuliers
  • 76 500 € pour les associations

Si ce sujet vous intéresse, consultez également notre précèdent article relatif au livret A 2022 afin de mieux comprendre ce dispositif.

Auteur : Angélique

Ancienne étudiante en journalisme, Angélique est partie vivre ses premières expériences dans le monde des relations presse et du digital. Aujourd'hui, elle est un membre actif de Magazine-economie.