juillet 11, 2020

La canicule et l’économie de la bière : une corrélation française ?

canicule economie

Baisse de la consommation globale, de la production d’énergie, chantiers interrompus, chômage technique. Les épisodes de canicules sont rarement positifs pour l’économie d’un pays sauf pour la bière…

La canicule et l’économie de la bière : une corrélation française ?

Selon un certain nombre d’études sur la vente de bières, celle-ci est corrélée particulièrement dans notre pays a la température, on estime qu’à partir de 25 degrés tout degré supplémentaire entraîne une hausse de 5% à 7% du volume des ventes , quand les températures baissent, la situation inverse se produit.

Avec l’expérience les gouvernements anticipent les secteurs les plus sensibles aux évolutions météorologiques  pour adapter ces mesures aux problématiques liées à ces canicules qui seront de plus en plus fréquentes si l’on en croit les experts .

Si lors du dernier épisode de grosse canicule une surmortalité a causé la disparition de presque 20000 personnes, il semble que le gouvernement ait décidé de prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter que cette situation ne se reproduise. L’économie française avait perdu dans cette période selon le Sénat de 1,5 à 3 milliards d’euros sur l’économie française, soit 0,1 à 0,2 point du PIB annuel.

S’il est évident que certains produits connaissent un gros succès durant un épisode caniculaire, la vente des ventilateurs ou de boissons rafraîchissantes n’empêche pas la baisse générale de produits de consommation.

En 2003, la consommation des ménages avait baissé de 2,7%. Les achats de vêtements avaient chuté de près de 9% et celles de produits alimentaires comme la viande de 8%. De plus les produits particulièrement recherchés pendant cette période comme les fruits et légumes frais ont tendance à augmenter plus fortement à cause de la sécheresse qui diminue les rendements..

Les entreprises de transports ferroviaires et aériennes connaissent de grosses difficultés en période de canicule, leurs personnels sont éprouvés par les conditions météorologiques et parfois dans l’incapacité de pouvoir agir, notamment pour les employés du BTP qui se retrouvent en situation de chômage technique..

La production d’énergie est également mise à mal par les fortes températures puisqu’elle entraîne systématiquement des hausses de consommation électricité a cause des ventilateurs, frigos ouverts plus fréquemment …

La canicule est donc souvent signe de ralentissement de l’économie , mais plus que jamais elle fait ressortir la question du réchauffement climatique et de ses conséquences pour l’environnement ,  plaçant au cœur du débat, les conséquences de nos modes de vie sur l’augmentation possible de la température.

Avec l’expérience les gouvernements anticipent les secteurs les plus sensibles aux évolutions météorologiques  pour adapter ces mesures aux problématiques liées à ces canicules qui seront de plus en plus fréquentes si l’on en croit les experts .