Trois choses qu’on fait plus souvent depuis la crise sanitaire

Quand on interroge la plupart des Français, nous constatons que le premier confinement a été une bonne occasion de travailler sur leur mode de consommation ainsi que sur l’amélioration de leur style de vie. Si certains ont abandonné ce projet dès la reprise des activités, nombreux sont ceux qui ont gardé certaines bonnes habitudes.

Se faire livrer à domicile

Alors qu’une partie de la population française utilisait déjà régulièrement les services de livraisons de repas traiteurs, elle s’est aussi intéressée aux systèmes de courses en ligne à faire livrer à domicile pour éviter d’aller dans les supermarchés. C’est une pratique qui perdure, car la plupart des utilisateurs y voient deux avantages. Premièrement, ils font des économies, car il y a moins de risques d’achat compulsif. Deuxièmement, cela permet de gagner du temps. 

Des enseignes déjà spécialisées dans la livraison de produits alimentaires à domicile cherchent désormais à aller plus loin en développant des partenariats avec des artisans, des maraichers et des producteurs afin de proposer des produits plus qualitatifs et de remettre l’économie locale à l’honneur. 

Cuisiner des produits frais

Manger des produits plus sains, c’est le désir de la plupart des Français. Le confinement leur a laissé de temps de se réhabituer à cuisiner des produits frais plutôt que de consommer des plats transformés dont les valeurs nutritionnelles sont de moindre qualité. Si beaucoup ont abandonné au moment de la reprise du travail, d’autres ont continué à se passionner pour la cuisine.

Pratiquer une activité sportive

Parce que c’était l’une des dérogations du premier confinement et des suivants, de nombreux Français se sont remis à pratiquer une activité physique. Beaucoup d’entre eux ont voulu aller plus loin dans le fait d’adopter un mode de vie plus sain et s’y sont tenus après le confinement. Même après la nouvelle fermeture des salles, des piscines et des terrains de sport, la motivation n’a pas baissé et les sports de plein air restent une bonne échappatoire pour se sentir bien dans son corps comme dans sa tête.

Passer au zéro déchet

Les scientifiques ont établi un lien entre la crise sanitaire liée au Covid-19 et le changement climatique. Or, nombreux sont ceux qui ont été touchés par cette information et qui ont décidé de changer leur mode de vie actuel pour aller vers une consommation écoresponsable. Les tutos sur Internet qui expliquent comment passer au zéro déchet ne manquent pas et l’on voit se multiplier les commerces de vrac ainsi que les produits réutilisables. Supprimer le plastique, les produits chimiques ainsi que les produits jetables à la maison permettent de faire des économies à long terme et de mieux respecter l’environnement.

Produire ses aliments

Pendant le premier confinement, les Français qui habitent dans une maison avec un espace extérieur ont passé un temps record dans le jardin. Beaucoup ont découvert les joies de faire leur propre potager ou de construire un poulailler pour gagner en autonomie alimentaire. À force de patiente, les efforts ont porté leurs fruits dès la fin du printemps. En plus d’être une activité valorisante, cela a permis à de nombreux Français de réaliser des économies significatives.

Written by Mickael

Spécialisé dans le digital, Mickael possède un master en gestion des entreprises de l’université de Strabourg. Passionné des nouvelles technologies, il apporte son expertise dans ce milieu qui passionne de plus en plus de monde.