Réforme des retraites 2021 : la fin des régimes spéciaux ?

reforme des retraites 2021
Le chef d'Etat remet sur la table la réforme des retraites

La réforme du système des retraites, projet fortement contesté, a été suspendue avec l’apparition de la pandémie. Son annonce avait entrainé la plus grosse vague de grève chez la SNCF depuis 1995. Les gilets jaune ont également intégré dans leur protestation, le sujet des retraites. Crise sanitaire oblige, Emmanuel Macron s’était retrouvé dos au mur, dans l’obligation d’attendre que la situation soit favorable à l’avancement du projet.

Le retour de la réforme des retraites

Emmanuel Macron refuse d’enterrer le sujet. À 7 mois de l’élection présidentielle 2022, le chef de l’Etat relance le débat autour de la réforme des retraites en convoquant à Matignon, les principaux leaders des syndicaux et patronaux. En effet, du mercredi 1er septembre 2021 au vendredi 3 septembre, Jean Castex les recevait dans ses bureaux, afin de rouvrir le dossier des retraites. Sans surprise, il obtint la même réponse unanime que la fois précédente : on ne touche pas aux régimes de pension d’ici la fin du quinquennat.

Un projet contesté

Rappelez-vous, Emmanuel Macron donnait une allocution pour annoncer la mise en place du pass sanitaire étendu et de la vaccination obligatoire, le 12 juillet dernier. Allocution durant laquelle, le chef d’Etat en a profité pour aborder deux autres sujets sensibles : l’assurance chômage et les retraites. Il stipula que la réforme reprendra « dès que les conditions sanitaires seront réunies« , tout en invitant le gouvernement à examiner ce dossier à partir de la rentrée. Le président ajoutera que « parce que nous vivons plus longtemps, il faudra travailler plus longtemps et partir à la retraite plus tard« . C’est avec cette phrase qu’il justifie sa volonté de repousser l’âge de la retraite à 64 ans, et de supprimer les régimes spéciaux.

Ainsi, depuis dimanche, les rumeurs courent sur la volonté d’Emmanuel Macron de mettre en place une partie de la réforme cette année. Celui-ci semble prioritiser la suppression des régimes spéciaux de retraite et l’instauration du minimum de pension à 1000 euros. Si le gouvernement défend corps et âme l’utilité de cette réforme, de nombreux acteurs sont clairs sur le sujet. Il n’est pas question de lancer une discussion autour du programme d’un candidat. La réforme des retraites sera clairement un des sujets principaux abordés lors de la prochaine élection présidentielle, ce n’est pas le moment pour ouvrir ce débat.

Auteur : Julie

Experte en économies, jeux concours, bons plans ou encore soldes et Black Friday. Faites des économies en découvrant mes publications.