Selon une étude publiée par Pôle Emploi, le taux de chômeurs ayant retrouvé un emploi, après une formation, en 2013, a bondi de cinq points, en passant à 51%. Un tel indicateur positif concernant l’emploi, devient en effet, une denrée bien rare en France, dans le contexte actuel.

Un indicateur positif

Cet indicateur positif, au cœur d’une croissance nulle, ne fait pas reculer pour autant, la crainte de voir des chiffres du chômage dégringoler à nouveau, lors de la prochaine annonce des chiffres du mois de juillet. Une crainte due à la croissance nulle du second trimestre de cette année. Cette fameuse enquête de Pôle Emploi, indique qu’à fin mars 2013, 50, 8% exactement, des chômeurs ayant achevé une formation, avaient retrouvé un nouvel emploi dans les six mois. Soit 5 points de plus par rapport à 2012, et donc un retour au niveau de 2011. 67% des personnes interrogées indiquent avoir pu trouver l’emploi souhaité, puis 9 personnes sur 10 se disent satisfaites de l’emploi retrouvé.

Un autre point positif

Un autre point positif s’ajoute au premier indiqué ci-dessus. Parmi les personnes ayant retrouvé un emploi, 73, 5% ont d’ailleurs retrouvé un emploi durable. Soit une hausse de cinq points également, par rapport à 2012. Une petite moitié se trouve donc en CDI, quand les autres sont en intérim ou contrat CDD d’au moins six mois, et plus. A noter que comme tous les ans, les femmes semblent se reclasser beaucoup mieux que les hommes, avec 56% des femmes reclassées, contre seulement 44% des hommes. Mais le réel facteur déterminant demeure tout de même l’expérience professionnelle, sans aucun doute. La multiplication des expériences professionnelles, même avec des périodes ponctuées chômage, apparait d’ailleurs comme plus favorable, qu’une seule el longue expérience continue.

Facebook Comments

Comments are closed.