UBS est accusée depuis quelques mois, de fraude au blanchiment d’argent. Cette banque Suisse à déjà du reversée une caution record de 1,1 milliard d’euros, et va être contrainte, si les faits sont avérés, à une amende tout aussi record.

Une amende record

Après cette caution exorbitante, qu’à du versée la banque Suisse UBS, elle pourrait se voir infligée une amende tout aussi lourde, pour fraude au blanchiment d’argent. Cette amende pourrait s’élever à 5 milliards d’euros.

UBS est accusé en effet, d’avoir aider des clients français fortunés, à placer leur fonds sur des comptes en Suisse, ce qui a amener ces clients à frauder le fisc. Cette mesure illégale à été mise en place par cette banque en les années 2004 et 2012, ce qui aggrave la donner. En effet, la banque est poursuivie avec un caractère aggravé, compte tenu de la durée de ce manège.
Aujourd’hui, UBS dément être responsable, et a déjà annoncé vouloir faire appel pour la somme de la caution, et fera même appel à la Commission Européenne, si l’amende venait à être donnée.

Des dossiers remis à Paris

La Suisse s’est donc vu dans l’obligation de remettre à la justice française, les 300 dossiers des clients qui sont soupçonnés d’avoir fait cette évasion fiscale.
Il faut aussi savoir que les clients qui sont concernés par ces dossiers, n’ont pas été informés par UBS de ce transfert.

Cette communication des dossiers à été possible par une révision faites en urgence de la loi Suisse, puisque sinon, le secret bancaire n’aurait pas autorisé cet échange. En effet, depuis le mois d’Août 2014, la Suisse à réformée cette loi, pour permettre de donner des informations aux pays suspectant des évasions fiscales.
L’évasion fiscales est un gros poids sur l’économie des pays, particulièrement de la France, puisqu’il bénéficient d’avantages plus nombreux, notamment au niveau des impôts, en s’exilant financièrement parlant, dans un autre pays.

[], [], [], [], [], [], [], [], [], [], [], [], []

Facebook Comments

Comments are closed.