Le groupe Tesco a donc fait une annonce toute particulière ce Jeudi 8 janvier, en mettant en avant le fait que le groupe était en pleine restructuration, et qu’il allait modifier quelque peu le fonctionnement de l’enseigne.

Des mesures économiques et de restructuration

Des mesures vont donc être prises, dans le but principal de faire baisser le prix des produits qui sont vendus. La direction va donc devoir suivre des nouvelles lignes de conduite.

Dans un premier temps, le directeur général a annoncé, qu’il y aura la fermeture de 43 magasins, qui ne sont actuellement plus rentable pour le groupe. Le siège de l’entreprise va quand à lui déménager, pour obtenir des locaux moins coûteux, et le dividende de l’année 2014/2015, ne sera pas reversé aux actionnaires.

Il est aussi notable que les dépenses pour l’investissement vont être largement réduite, et les activités internet du groupe vont être vendues. Ces activités concernent donc Tesco Broadband et Blinkbox, qui seront passer au groupe TalkTalk.

Le directeur général n’a encore rien annoncé concernant l’impact que ces changements pourraient avoir sur les emplois des salariés. Mais les restructurations sont malheureusement nécessaire à la survie de ce groupe.

Des baisses de prix pour faire face à la concurrence

En effet, si toute ces mises en place ont pour but de faire faire des économies à la société, c’est uniquement pour pouvoir proposer des tarifs moins importants aux clients. En effet, de plus en plus de consommateurs délaissent cette enseigne au profit des concurrents à prix plus bas, comme Lidl ou Aldi.

Cette annonce à donc ravit tout les investisseurs de cette enseigne de distribution, qui rende des chiffres en bourse très intéressant. En effet, cela fait plusieurs mois que Tesco enregistre beaucoup de contre performances, et se voient donc fortement pénalisé. Depuis cette annonce, l’action à augmenter à 6,18% à la bourse de Londres.

Facebook Comments

Comments are closed.