Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales, à annoncée les efforts budgétaires à faire, pour économiser sur le budget attribué à la sécurité sociale, pour l’année 2015. Voici les changements attendus dans ce domaine, pour les familles notamment.

Les changements pour les familles, pour une économie de 700 millions d’euros

Le premier changement concernant les familles se fera sur la prime à la naissance. Cette prime est versée aux familles, sous condition de revenus, à la naissance d’un enfant, pour aider à préparer son arrivé. Cette prime s’élève aujourd’hui à 923,08€ par enfant. Il est maintenant prévu, qu’à partir du deuxième enfant, né après le 1er janvier 2015, cette prime soit divisée par 3, soit un montant de 308€.

Le deuxième point réformé concerne les aides à la garde d’enfant. Les familles, avec un enfant de moins de 6 ans, qui ont recours à une assistante maternelle pour s’en occuper, bénéficient d’aides de la CAF pour sa rémunération. Le montant de cette aide varie selon l’âge de l’enfant, le nombre d’enfant et selon les revenus des parents. Cette échelle est divisée en 3 classe. Le gouvernement souhaite donc en rajouter une quatrième, ce qui permettra de à la prestation d’être plus progressive, et de diviser le montant de l’aide par deux pour les familles les plus aisées.

Le troisième point concernant la famille sera sur le congé parental. Cette réforme à pour but d’inciter les hommes à le prendre entièrement. Elle devrait s’appliquer plus précisément dès l’arrivée du deuxième enfant, né après le premier janvier 2015. Cependant, le nombre de semaines à prendre par le second parent n’est pas encore déterminé.

La réforme suivante portera sur la majoration des prestations familiales. Quand un enfant atteint l’âge de 14 ans, sa famille reçoit une prime mensuel de 64,67€. Cette prestation va être décalée au 16 ans de l’enfant, et ce, pour tous les enfants nés après le 1er janvier 2001.

La dernière réforme concernant la famille porte sur l’allocation de base de la PAJE. Cette allocation est versé aux parents pour les 3 premières années de vie de l’enfant, à partir de son jour de naissance. Elle sera désormais versé le premier jour du mois suivants, comme toutes les autres prestations.

Les changements sur la maladie, pour une économie de 3,2 milliards d’euros

Concernant la maladie, de gros efforts sont aussi à faire pour obtenir des économies. La première réforme sera sur le retour au domicile rapide des patients hospitaliers. Des programmes seront mis en place par le gouvernement pour faciliter le retour plus rapide au domicile, comme pour la maternité, ce qui permettrait une économie de 370 millions d’euros.

Des économies devront aussi être faites du côté des centres hospitaliers, en ayant une meilleure gestion des dépenses. En effectuant des achats groupés pour le matériel entre plusieurs hôpitaux, pour bénéficier de remises.

Enfin, les médecins devront faire un effort concernant la prescription concernant les médicaments génériques, ainsi que sur le prix des médicaments. Enfin, le Tiers payants, qui évite de régler le médecin sera une généralité à partir du 1er Juillet.

Facebook Comments

Comments are closed.