En mai, le marché de l’automobile a repris et réalisé une croissance de 8,9%. Parmi les premiers constructeurs automobiles français, vous avez Renault qui a enregistré une hausse de 12,5% dans ses ventes.

Quant à PSA, il a maintenu ses prouesses avec un volume global de 191.427 voitures, les ventes de Peugeot, Citroën et DS évoluant moins rapidement de 4,3% par rapport à Renault a expliqué le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA) dans un communiqué.

La progression du marché comparé au mois de mai de l’année dernière après avoir enregistré une baisse technique de 6% à cause de deux jours ouvrés de moins en avril donne la possibilité de reprendre la moyenne depuis le début de l’année avec 904.352 voitures neuves lancées sur le marché avec une croissance de 3,35 %, indique le CCFA.

Cette tendance devrait encore progresser a indiqué le directeur de l’Observatoire Cetelem de l’automobile, Flavien Neuvy à l’AFP. Ce dernier a revu à la hausse sa prévision 2017, de +1 % à +4,2 %, ce qui augure un marché de 2,1 millions de voitures dépassant ceux la moyenne de l’année dernière.

En 2016, les ventes s’étaient fixées à 2,015 millions soit une hausse de 5,1%.

En gros, nous avons une situation totalement positive sur le plan macro-économique avec une évolution qui fonctionne bien et une optimisation qui se confirme au niveau de l’emploi qui devrait donner la possibilité d’appuyer les ventes aux particuliers », en clair, une partie des ventes d’après le spécialiste.

Dans ses propos, M. Neuvy note également le maintien de taux d’intérêts bas et la levée des doutes sur l’incertitude évoquées par la présidentielle qui sont des facteurs indispensables pour la bonne marché du secteur automobile.

[], [], [], [], [], [], []

Facebook Comments

Comments are closed.