Pierre Moscovici, un ancien ministre des Finances, est devenu aujourd’hui le commissaire aux Affaires économiques pour la Commission européenne.

Le choix du Parlement

Il ne manquait à Pierre Moscovici que l’accord du Parlement européen pour accéder à ce poste. La décision à été rendue aujourd’hui, et le Parlement le nomme donc le commissaire aux Affaires Economique.
Ce choix se fait sous forme de vote des différents Parlements qui sont concernés par cette nomination. Les différents Parlements concernés par ce vote été le Parlement aux affaires économiques, au marché intérieur et au commerce. Son élection à été validée par 44 personnes contre 12 qui ont votés non, et 3 abstentions de vote. De plus, 32 députés ont été d’accords pour affirmer qu’il été prêt pour cette tâche importante, et lourde de responsabilités.

Pierre Moscovici a déjà fait part de son contentement via son compte Twitter.

Une nomination qui fait encore débat

Après le dépouillement des votes, on a aussi pu se rende compte que sur les 32 députés qui avait votés pour, 15 autres avaient été contre et 12 se sont abstenus de donner leur avis.
Ce que lui reprochent certains de ces députés, c’est d’être dans l’incapacité à rester impartiale face à son pays: la France. En effet, les résultats de cette « élection » sont apparus peu après les problèmes que la France rencontrent avec Bruxelles sur le budget prévisionnel de 2015, qui ne correspond pas aux engagements pris par la France.

Cependant, pour être sur de sa capacité à être à ce poste, Moscovici à du présenter une audition de 3 heures, et subit une masse de questions de la part des députés. Une des questions les plus marquante de cette série était celle de la député néerlandaise, qui lui a demandé «Comment être certains que vous serez le braconnier devenu garde-chasse?».

L’ensemble de cette Commission européenne sera annoncée le 22 octobre 2014, à l’issue d’un ultime vote.

Facebook Comments

Comments are closed.