Les banques RBS et Lloyds qui ont leur siège social en Ecosse, sont contre son indépendance. Ils ont annoncés que si le « Oui » à l’indépendance été voté lors du référendum, ils déménageront leur siège social en Angleterre.

Choisir de partir pour conserver la confiance des investisseurs

Le siège social de la Royal Bank of Scotland, se trouve actuellement à Edimbourg, et la banque a annoncée qu’en cas de victoire de l’indépendance, elle déménagerai son siège social vers l’Angleterre. Idem pour la banque Lloyds, qui est un propriétaire de RBS, à précisé qu’il avait un projet similaire, ainsi qu’un assureur, Standard Life, basé aussi à Edimbourg. Cette décision a été prise pour rassurer les différents investisseurs, ainsi que les clients de la banque. Ce sont des propos qui pourraient alors faire pencher la balance en faveur du « Non », ce qui inquiète fortement des indépendantistes. Ce sont pourtant des projets inévitables pour ces banques, puisque pour une question de réglementation, elles ne peut pas envisager d’autres solutions. Les questions que ces banques se sont posées, et qui ont fait pencher la balance pour décider de partir sont: « L’Ecosse utilisera-t-elle toujours la Livre Sterling? » et « La banque d’Angleterre sera-t-elle toujours prêteuse en dernier ressort? » Ce sont des questions qui n’ont pas trouvées de réponses à ce jour, ce qui poussent ces grandes banques à prendre cette décision radicale.
La non certitude du cadre réglementaire qui serait mis en place dans une Ecosse indépendante est trop forte pour prendre le risque de rester. Les autorités de la banque à Londres sont connues et respectées de tous, ce qui poussent à prendre cette décision.

Qu’en sera-t-il des emplois en cas de déménagement?

Le patron de RBS à indiquer à son personnel par le biais d’une lettre que les délocalisations de fonctions opérationnelles ou des emplois n’étaient pas dans leur projets. Il ajoute aussi que le service client ne sera pas non plus impacté par cette décision. Enfin, le directeur du Svottish Financial Enterprise, qui est un lobby du secteur financier en Ecosse, a indiqué que ces banques allaient devoir se préparer à travailler dans deux pays. Ce serait un système différent mais possible et largement réalisable par ces grands noms de la banque.

Facebook Comments

Comments are closed.