Ce jeudi 16 Octobre 2014, il a été voté par les députés la suppression de la première tranche de l’impôt sur le revenu. Cette mesure est entrée en vigueur avec le projet de loi sur le budget pour l’année 2015 et sera donc appliquée à partir de cette année là. Cette réforme va aussi prendre en compte une majoration de la décote, c’est à dire des personnes bénéficiant d’une modification du montant des impôts, en cas de trop faibles revenus.

Cette réforme devrait touchée 9 millions de foyers

La réduction des impôts est un point que le président François Hollande avait beaucoup mis en avant, au cours de cette année 2014. C’est donc chose faites, aujourd’hui avec cette réforme. Ce que va changer cette réforme, c’est que la première tranche des impôts, à savoir pour les personnes ayant un revenu compris entre 6.011 et 11.991 euros, va être supprimée. Le seuil d’entrée de la tranche suivante va lui être abaissé à 9.690 euros de revenus par année. Ce grand changement permet donc à plus de personnes de ne pas être imposées, et fixe la première tranche des impôts à un niveau de revenus annuel correct, avec un taux d’imposition à 14%.

Si on ajoute à cette nouvelle mesure, la réforme prise cet été 2014, il y a donc 9 millions de foyers fiscaux qui seront concernés, comprenant trois millions de français qui seront totalement exonérés d’impôts. Cette réforme va donc augmenter les seuils des différents paliers des impôts, ce qui va permettre à plus de familles, de payer moins d’impôts.
Cette réforme est donc plutôt bien accueillie par les français, favorablent à une baisse des cotisations.

Une équité entre les classes sociales

En effet, le chef de file des socialiste l’a dit lui-même, cette réforme entraîne avec elle une « justice sociale ». Ceci est entendu par le fait qu’elle pourrait redonner un plus fort pouvoir d’achat aux français, mais aussi va faciliter les démarche face à l’imposition.

Cette mesure va coûter environ 3.2 milliards d’euros, mais elle va être financée par compensation, avec les mesures prises contre la fraude fiscale.
Le gouvernement c’est un peu retrouvé divisé par cette réforme puisque la gauche à voté majoritairement pour et la droite majoritairement contre. Mais celle-ci entrera bien en vigueur pour l’année 2015, ce qui devrait satisfaire près de 9 millions de foyers fiscaux français.

[], [], [], [], [], [], [], [], [], [], [], [], [], []

Facebook Comments

Comments are closed.