Le géant américain de l’habillement réalise une croissance des ventes très faible aux États-Unis. Le groupe Gap s’est donc lancé à la conquête de nouveaux marchés pour l’écoulement de ses produits hors du continent américain. Dans cette perspective, c’est l’Inde avec une montée en puissance de sa classe moyenne qui a retenu l’attention des premiers responsables de cette enseigne.

Relancer la croissance des ventes

Les objectifs de Gap à travers cette politique de développement à l’international sont assez clairs : relever le niveau des ventes en baisse aux États-Unis. Pour ce faire, le groupe américain a décidé de s’implanter de façon massive en Inde. Pour le président de cette entreprise spécialisée dans l’habillement et basée à San Francisco, il s’agit d’ouvrir à terme une quarantaine de magasins dans ce pays. Le premier responsable du groupe explique sa politique par le fait de la faiblesse en croissance du marché nord-américain. Pour parvenir à ses fins, l’entreprise américaine a noué un partenariat avec le groupe textile indien Arvind Ltd. Selon le programme d’implantation dans ce pays, un premier magasin doit être ouvert en 2015 à New Dehli la capitale politique et un second à Bombay la capitale économique de l’Inde. C’est donc de manière progressive que les 40 magasins prévus seront implantés sur l’ensemble du territoire.

Pourquoi l’Inde pour rehausser le niveau de ses ventes ?

Aux dires du président du groupe, l’Inde est un marché émergent assez dynamique. C’est ce qui ce explique son choix. Avec sa classe moyenne en croissance continue et une population de près 1,29 milliards d’habitants, ce pays est un point stratégique dans la politique de développement mondiale du groupe. Le géant américain mise sur les moins de 25 ans qui délaissent de plus en plus les vêtements traditionnels au profit des sweats, des t-shirts et des jeans.

Facebook Comments

Comments are closed.