L’INSEE à publiée une étude ce jeudi 25 septembre 2014, révélant que 55% des français ne s’estimaient pas être dans la catégorie où ils devraient être au vue de leur revenu. Cette étude démontre donc que les personnes les plus riches, s’imagent ne pas l’être, et à contrario, les personnes les plus pauvres pensent être plus riche que ce qu’elles ne sont.

Quelle évaluation pour chaque catégorie de la population

Dans la catégorie des personnes les plus aisées, 4 personnes sur 5 se voient plus pauvres qu’elles ne le sont vraiment. Cette catégorie été représentée par un tiers des personnes interrogées et comprends les personnes avec un salaire de plus de 24.500 par an.
Pour le niveau de vie des intermédiaires, représenté par les revenus annuels allant de 16.400 € à 24.500 €, sont ceux qui se classent le mieux dans leur groupe d’appartenance, car seulement 21% de ces personnes se sous-estiment.
Enfin, pour les plus modestes, représentés dans l’étude par un tiers des interrogés, et ayant un revenus de maximum 16.400 euros par an, 3 personnes sur 5 surestiment son niveau de vie. Dans cette catégorie, seules les personnes les plus dans le manque se considère dans la bonne catégorie, puisqu’elle connaisse le besoin matériel, ce qui les rends plus réalistes.

L’âge des français joue sur la perception de son niveau de vie

On a vu précédemment, que selon l’étude de l’INSEE, les français ne se percevaient pas dans la classe sociale à laquelle ils appartenaient réellement. On constate aussi que selon l’âge des personnes cette perception est très faussée.
En effet, pour les plus modestes, ce sont les plus jeunes qui surestiment leur niveau de vie. C’est à dire que 67% des 16-29 ans sont dans ce cas, mais cela s’explique par le fait qu’ils vivent bien souvent encore dans la maison familiale. Il se surestiment, car la comparaison peut être faites avec des jeunes de leur âge qui ont leur propres foyers, ou alors ils ne se rendent pas encore compte des privations de leur parents.
Dans la catégorie des plus aisés, ce sont les plus âgés qui se sous-estiment. On comprend donc les personnes ayant plus de 50 ans, qui à 89% se sous-estiment financièrement. L’explication donnée par l’INSEE pour ce fort taux, est qu’à cet âge, ces personnes doivent souvent aidés un ou des proches financièrement, ce qui les empêchent de profiter pleinement de leur revenu, et qui les font donc ce sous-estimer.

[], [], [], [], [], [], [], [], []

Facebook Comments

Comments are closed.