Plusieurs panneaux solaires ont été installés en 2016, atteignant un record incroyable.

Un rapport annuel a été dévoilé par le réseau international REN21 ce mercredi 7 juin, sur les énergies renouvelables. Ce rapport passe au peigne fin, les secteurs renouvelables dans le monde. Un nombre important d’installations a été fait en 2016, ce qui conforme le bond de ce secteur. Par contre, ce sont les investissements dans ce domaine qui ont considérablement baissé.

En décembre 2016, la capacité globale d’énergie renouvelable est dépassé la barre de 2 000 gigawatts (GW), à 2 017 GW, marquant une évolution de 8,7 % en une année, comme en 2015. Bien qu’une partie de ce potentiel demeure assuré par les constructions hydrauliques, la croissance de ce secteur est lancé par le solaire photovoltaïque (303 GW, + 33 %) et par l’éolien (487 GW, + 12,5 %), qui représentent tous les deux une croissance dépassant les 80 %.

La France progresse

Ainsi, la Chine occupe la première place dans le domaine du solaire photovoltaïque, dans l’éolien, avec une capacité de 40 % d’installations supplémentaires. Par contre, les pays comme les États-Unis, le Japon, l’Inde ou encore l’Allemagne, sont loin de faire le compte par rapport à la Chine.

De son côté la France fait partie des dix pays les plus dotés en installations renouvelables et une évolution simple avec 0,6 GW en 2016 dans le solaire et + 1,6 GW dans l’éolien.

« Tous les ans, le monde se dote en installations renouvelables » indique le président de REN21, Arthouros Zervos, professeur à l’université polytechnique nationale d’Athènes. Au niveau mondial, les énergies renouvelables ont permis de créer 10 millions d’emplois directs et indirects, généralement dans le solaire 3,9 millions de postes et les bioénergies avec 2,8 millions d’emplois.