Après Deezer il y a deux ans, c’est au tour de Blablacar, spécialisée dans le covoiturage, de lever 100 millions de dollars, soit 73 millions d’euros. Aux côtés d’Accel Partners et ISAI, les investisseurs historiques qui avaient investi 7,5 millions d’euros en 2012, c’est Index Ventures qui entre au capital de la start-up aux 8 millions de membres.

Martin Mignot, d’Index Ventures: « Cela fait 3 ans que nous les suivons, nous aimons beaucoup l’équipe. Il y a 3 ans ils ne monétisaient pas, aujourd’hui c’est le cas. La valeur ajoutée de Blablacar, c’est la qualité du service qui s’améliore au fur et mesure de la croissance. Plus l’offre est grande, meilleure elle est. », indique-t-il à FrenchWeb.
Du côté d’ISAI, c’est « de loin la plus grosse ligne d’ISAI » comme l’indique Jean-David Chamboredon: » Outre le fait d’être associé à une superbe histoire, cela montre que le capital risque early stage peut être aussi profitable que d’autres types d’investissements » précise-t-il.
Blablacar veut donc concrétiser son ambition mondiale. Le service est aujourd’hui disponible dans 12 pays en Europe et plus à l’est, notamment en Allemagne, en Ukraine, en Pologne et en Russie. L’entreprise, qui a par ailleurs acquis 3 sociétés précédemment, prévoit une implantation en Amérique du Sud et dans les pays à plus de 50 millions d’habitants, en conservant le même positionnement: les trajets longue distance, à savoir 330 km, pour 20 euros en moyenne de coût d’utilisation. Les Etats-Unis ne sont pour le moment pas dans la roadmap de Blablacar.

[], [], [], [], [], [], []

Facebook Comments

Comments are closed.