La BCE a lancée, il y a quelques mois, un stress test sur 130 banques de l’Union européenne. Il avait pour but de démontrer la résistance de ces banques face à une grande situation de crise. Les banques françaises peuvent se féliciter, puisqu’elles ont passées ce test avec brio.

Le résultat des banques françaises

Sur toutes les banques françaises, une seule seulement n’a pas réussie ce test, il s’agit de la CRH, qui n’avait pas assez de fonds propres à la fin de l’année 2013, année où on été pris les chiffres. Depuis ce temps, les actionnaires, ont investis afin de rajouter assez de fonds, pour qu’ils soient suffisant. Elle ne représente donc plus un danger.

Pour les autres, c’est la Crédit Mutuel qui arrive premier, au classement des banques françaises. Pour cette évaluation, la BCE a calculée un ratio minimum de 5,5%, et les banques ne devaient pas être en dessous de celui-ci. Le Crédit Mutuel a obtenu un ratio de 12,9%, ce qui est largement supérieur.
Toutes les autres banques françaises évaluées se situaient aussi largement en-dessus, avec par exemple, la Caisse d’épargne, la Banque Populaire et las BPCE, qui ont obtenues un ratio autour des 7%.

On compte aussi, parmi les réussites, la Société Générale et surtout la BNP Paribas, qui obtiennent un ratio autour des 9%. Ces banques ont connues quelques difficultés financières, notamment la BNP, avec une amende record à payer aux Etats-Unis, qui passe quand même ce test avec force.

Ce test prouve donc que les banques françaises sont très résistantes, et qu’elles peuvent faire face à une forte situation de crise.

Comment fonctionne ce Stress Test?

Ce Stress Test est très simple à comprendre. En 2008, l’Europe connait une forte crise financière, et les banques n’ont pas les fonds nécessaires au fonctionnement normal de leurs établissements pour cela, elles ont dues emprunter à l’Etat, ce qui pousse le pays dans une plus profonde crise.

Pour éviter que cette situation ne se reproduise, la BCE à mis en place des exigences vis-à-vis des banques, et leur a attribuée des superviseurs, qui avaient pour but d’augmenter les fonds propres des banques.
Ce test a pour but créer une simulation de forte crise, et de constater si les banques européennes pouvaient y faire face avec leurs fonds propres. Cette situation imaginaire était que le PIB chutait de 2,1%, que le chômage augmentait de 13% et que les prix de l’immobilier s’effondraient à moins 20%.
A partir de ce cas, elle à calculée les fonds propres de chaque banque et mis en place un ratio de solvabilité. Et donc toutes les banques françaises seraient faire face à une nouvelle forte crise.

Ce qui est aussi très encourageant, c’est que les banques françaises vont pouvoir continuer à investir auprès des entreprises, mais aussi auprès des particuliers. Le financement n’est donc plus en péril dan notre pays.

Source: http://bankeo.info/stress-tests-les-banques-francaises-se-placent-bien.html

Facebook Comments

Comments are closed.