Selon l’Association française de l’assurance, les montants nets collectés en matière d’assurance-vie ont atteint en juillet les 3,9 milliards d’euros. Pour l’institution, il s’agit d’un record car ce seuil est le plus important sur les quatre dernières années. C’est une véritable flambée de ce produit dans la mesure où les sommes collectées sur les 7 premiers mois de l’année en cours dépassent celles réalisées sur l’ensemble de l’année 2013.

Des montants de collecte plus importants que les mois moins précédents

Avec un total de 3,9 milliards d’euros collectés, l’assurance-vie réalise une réelle performance depuis quatre ans. Cette somme qui est la différence entre les dépôts des épargnants et les retraits est certes inférieure aux 6,3 milliards de 2010. Cependant, il s’agit tout de même d’un excellent chiffre si on tient compte de l’évolution du marché ces quatre dernières années. Juillet marque une rupture avec les mois de mai et de juin dans la mesure où la collecte nette sur ces deux périodes n’a dépassé que légèrement le milliard d’euros. Si sur ces deux mois les dépôts effectués par les épargnants sont respectivement de 8 et 10 milliards d’euros, quant ceux de juillet sont de 13,5 milliards. Ce qui correspond à une hausse de près de 3,5 milliards sur un mois, un record depuis 2010 à la lecture des chiffres communiqués par l’Association française de l’assurance.

Vers une baisse de rémunération et une sanction du livret A

Si la collecte nette en assurance-vie flambe en juillet, c’est tout l’inverse du livret A qui poursuit sa régression. En effet, pour le troisième mois consécutif les dépôts sont inférieurs aux retraits pour ce placement pourtant très prisé par les épargnants. Cette période de baisse continue a permis d’avoir une collecte nette de -1,08 milliards. C’est pour cette raison qu’on peut parler de sanction pour le livret A. Il est vrai que la hausse des dépôts des épargnants d’assurance-vie encourageante. Toutefois, il faut craindre une éventuelle baisse des taux de ce placement du fait de la conjoncture. La diversification de son épargne semble être la solution pour éviter les mauvaises surprises.

Facebook Comments

Comments are closed.